Liturgie des Saints Dons présanctifiés

De OrthodoxWiki.
Aller à : Navigation, rechercher
Cet article fait partie de la série
Divine Liturgie
Office de la Préparation
Proscomidie
Objets Liturgiques
Vêtement
Synaxe de la Parole
Grande Litanie
Antiennes
Petite Entrée
Tropaire
Hymne du Trisagion
Apôtre
Évangile
Homélie
Litanie de Fervente Supplication
Litanie des catéchumènes
Synaxe Eucharistique
Hymne des Chérubins
Grande Entrée
Litanie de complétion
Credo de Nicée-Constantinople
Anaphore
Épiclèse
Mégalynaire
Prière du Seigneur
Communion
Renvoi
Antidoron
Modifier ce sommaire

La Liturgie des Saints Dons présanctifiés, plus couramment dite Liturgie des Présanctifiés, est un office liturgique pour la distribution des Saints Dons durant les jours de semaine du Grand Carême.

Sommaire

La Communion eucharistique pendant le Grand Carême

Le Grand Carême étant une période de repentance, de jeûne et de prière intense, l'Église Orthodoxe estime que la réception plus fréquente de la Communion est particulièrement appropriée pendant cette période-là. Cependant, la Divine Liturgie a un caractère festif qui ne correspond pas à la période. Dès lors, on célèbre à la place la Liturgie des Présanctifiés. La Divine Liturgie n'est célébrée que les samedis et dimanches. Bien qu'il soit possible de célébrer cette liturgie n'importe quel jour de semaine du Grand Carême, elle est prescrite pour n'être célébrée que les mercredis et vendredis du Carême, le jeudi de la 5ème semaine (lorsque l'on lit le Grand Canon de saint André de Crète), et du lundi au mercredi de la Semaine Sainte. La pratique paroissiale commune est de la célébrer le plus possible de ces jours-là.

Pendant le Grand Carême, nombre de fidèles Orthodoxes jeûnent parfois dès minuit, et parfois toute leur journée de travail, ne mangeant rien après le petit déjeuner jusqu'à ce qu'ils rompent le jeûne avec la Sainte Communion lors de cette liturgie vespérale. Cette anticipation est là pour les aider dans cette discipline ascétique relativement ardue.

Liturgie des Présanctifiés

La liturgie se compose des vêpres du jour combinées avec des prières additionnelles et la Communion. Le pain eucharistique a déjà été consacré et mêlé au Précieux Sang, et conservé depuis la Divine Liturgie du dimanche précédent. Du vin non-consacré est placé dans le calice. Diverses pratiques locales varient quant au fait qu'il faudrait aussi considérer ce vin comme Sang du Christ. Le seul effet pratique de cette variété, c'est que le célébrant qui doit consommer toute la Communion non-consommée à la fin de la liturgie pourrait ou pas consommer le calice lorsqu'il communie lui-même.

La Liturgie est précédée par la lecture des Psaumes du Typique, et la bénédiction d'ouverture de la Divine Liturgie "Béni est le Règne..." est utilisée au début de cette liturgie qui utilise les vêpres quotidiennes. Le Psaume 103, "Bénis le Seigneur ô mon âme" est lu. Ensuite on entonne la grande litanie, puis on lit les Psaumes 119-133. Ensuite le chœur chante "Seigneur je crie vers Toi" avec une stichère. Le prêtre fait une entrée avec l'encensoir. Si une fête est prévue ce jour-là, l'entrée se fait avec l'Évangéliaire, et l'on lit une épître et l'on proclame l'Évangile du jour de la fête.

Le chœur chante "Joyeuse Lumière", et la première lecture, prise dans la Genèse (ou l'Exode), est lue avec un prokimenon. Ensuite le prêtre entonne "Sagesse, soyons attentifs." La Lumière du Christ a illuminé toute l'humanité, et ceux qui prient se prosternent. On lit la deuxième lecture, prise dans le Livre des Proverbes (ou Job).

Dans la seconde partie de la liturgie, le chœur chante "Que ma prière s'élève comme l'encens devant Toi," après quoi est lue la prière de saint Ephrem le Syrien. Après une litanie, le chœur chante "Maintenant les puissances des Cieux invisiblement célèbrent avec nous," et les Dons présanctifiés sont amenés au saint Autel dans une procession ressemblant à la Grande Entrée de la Divine Liturgie mais en silence. Il n'y a pas d'anaphore puisque les Dons sont pré-consacrés.

La prière de saint Ephrem est répétée, et la Litanie de Demande est proclamée. Le chœur chante la Prière du Seigneur (le "Notre Père"), après quoi le prêtre entonne : "aux saints les saints Dons présanctifiés." Les saints Dons sont amenés hors des Portes Royales et les fidèles reçoivent la sainte Communion. Après la Litanie d'action de grâce et la prière devant l'ambon ("tout bien et don parfait vient d'en haut"), les fidèles vénèrent la sainte Croix.

Annonciation

Si la fête de l'Annonciation (le 25 mars) survient un jour de semaine pendant le Carême, ce qui est le plus souvent le cas, la Divine Liturgie de la fête est célébrée au soir avec les Vêpres. La Divine Liturgie de l'Annonciation est l'unique célébration de la Divine Liturgie chrysostomienne permise un jour de semaine pendant le Grand Carême. Les Dons présanctifiés de cette Liturgie seront conservés s'ils sont nécessaires pour une autre Liturgie des Présanctifiés de cette même semaine.

Journée liturgique

Au contraire des Vêpres, la Liturgie des Dons Présanctifiés a lieu à la fin de la journée liturgique. Si la Liturgie des Présanctifiés est célébrée un mercredi, c'est la stichère du saint commémoré le mercredi qui est chantée, comme on le fait de coutume aux vêpres de la veille de ce jour (mardi soir).

C'est aussi une transition vers le nouveau jour liturgique, dès lors lorsqu'on chante le mercredi soir "Seigneur, je crie vers Toi," on chante la stichère du saint commémoré le jeudi. Cependant, lorsque la Liturgie des Présanctifiés est célébrée pour la fête d'un saint majeur, la stichère du saint est chantée la veille au soir comme expliqué, mais quelques stichères seront chantées pour le saint après avoir chanté "Seigneur, je crie vers Toi" pour la fête, à la fin du jour liturgique où le saint est commémoré, lorsque la Liturgie des Présanctifiés est célébrée en honneur de ce saint. Dès lors les stichères pour un saint majeur fêté un jour de semaine du Grand Carême seront chantées deux soirs successifs.

Normalement, la transition vers un nouveau jour liturgique s'achève avec la lecture de la prière vespérale "Accorde, O Seigneur." Mais puisque les hymnes chantés avec "Seigneur, je crie vers Toi" appartiennent (sauf quelques exceptions) au nouveau jour liturgique, et non pas au jour qui s'achève, d'un point de vue du typikon, calendrier et rubrique, la transition vers le nouveau jour a lieu bien avant la prière vespérale "Accorde, O Seigneur."

Puisque la prière "Accorde, O Seigneur" n'est pas lue pendant la Liturgie des Présanctifiés ou à l'Office des Vêpres accompagnant la Divine Liturgie, la transition vers le nouveau jour liturgique n'est pas complète avant la conclusion de ces Offices. Pour cette raison, les Présanctifiés ou les Vêpres avec la Divine Liturgie sont considérés comme ayant lieu le jour qui s'achève et non pas le jour qui va commencer.

Cela signifie que si quelqu'un reçoit la sainte Communion le vendredi à la Liturgie des Présanctifiés, et à nouveau à la Divine Liturgie du samedi qui suit, il aura communié deux jours différents, et n'aurait pas enfreint le principe qui veut qu'on ne communie qu'une seule fois par jour.

Histoire

La première citation de la Liturgie des Présanctifiés nous vient de saint Grégoire le Grand (surnommé "Dialogue" / Dialogos dans l'Orient orthodoxe), pape de Rome (540-604), qui était alors légat papal à Constantinople. Longtemps durant, on a supposé qu'il en était lui-même l'auteur, mais il est généralement supposé qu'il n'avait fait qu'exposer ce qui était la pratique à Constantinople. Cependant, dans la Liturgie des Présanctifiés, il est commémoré comme en étant l'auteur traditionnel.

Cette Liturgie est aussi mentionnée dans les Canons du Concile œcuménique Quinisexte, au 7ème siècle

Tous les jours de la sainte quarantaine de jeûne, sauf les samedis et dimanches et le saint jour de l'Annonciation, qu'on célèbre la sainte liturgie des présanctifiés, conformément au Canon 52 du Concile œcuménique in Trullo, souvent appelé Concile Quinisexte.

Lectures bibliques

  • Première semaine du Grand Carême

o Mercredi: Genèse 1,24-2,3, Proverbes 2,1-22 o Vendredi: Genèse 2,20-3,20, Proverbes 3,19-34

  • Seconde semaine du Grand Carême

o Mercredi: Genèse 4,16-26, Proverbes 5,15-6,3 o Vendredi: Genèse 5,32-6,8, Proverbes 6,20-7,1

  • Troisième semaine du Grand Carême

o Mercredi: Genèse 7,6-9, Proverbes 9,12-18 o Vendredi: Genèse 8,4-21, Proverbes 10,31-11,12

  • Quatrième semaine du Grand Carême

o Mercredi: Genèse 9,18-10,1, Proverbes 12,23-13,9 o Vendredi: Genèse 12,1-7, Proverbes 14,15-26

  • Cinquième semaine du Grand Carême

o Mercredi: Genèse 17,1-9, Proverbes 15,20-16,9 o Jeudi: Genèse 18,20-33, Proverbes 16,17-17,17 o Vendredi: Genèse 22,1-18, Proverbes 17,17-18,5

  • Sixième semaine du Grand Carême

o Mercredi: Genèse 43,26-31, 45,1-16; Proverbes 21,23-22,4 o Vendredi: Genèse 49,33-50,26, Proverbes 31,8-31

  • Semaine Sainte

o Lundi: Exode 1,1-20, Job 1,1-12 o Mardi: Exode 2,5-10, Job 1,13-22 o Mercredi: Exode 2,11-22, Job 2,1-10

Sources

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils
Autres langues
Donate

Please consider supporting OrthodoxWiki. FAQs