Égérie

De OrthodoxWiki.
Version du 13 novembre 2008 à 12:21 par Inistea (discuter | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : Navigation, rechercher

Égérie (aussi appelée Ethérie, Etheria, Egeria ou Eucheria) était un pèlerin d'Europe de l'Ouest, probablement une moniale de ce qui est maintenant l'Espagne, qui a rapporté par écrit son pèlerinage en Terre Sainte à la fin du IVe siècle. Elle a consigné ses mémoires sous forme épistolaire, dans de longues lettres adressées aux soeurs de sa communauté.

Ce qui nous est connu de la vie d'Egérie vient de ses écrits. Des détails de sa comparaison entre la mer rouge et l'océan, on peut déduire qu'elle est originaire de la côte atlantique de l'Espagne ou de la France. Elle fit un pèlerinage en Orient entre 381 et 384. Ses centres d'intérêt lors ses voyages étaient exclusivement liés au monde chrétien, elle écrivit peu de choses au sujet du monde païen qui l'entourait, mais fit des commentaires enthousiastes sur l'environnement et le monde chrétien qu'elle visita, sur les [moine]]s, les lieux sacrés, les divines liturgies et les offices.

Ses expériences ont été consignées dans un livre intitulé Itinerarium Egeriae or journal de voyage. Les deux parties qui ont survécu de son livre commencent pour l'une par son approche du Mont Sinaï pour finir à Constantinople et pour l'autre avec des descriptions des offices à Jérusalem.

Découverte

La seule copie du livre d'Egérie qui ait survécu est une copie manuscrite du XIe s. qui se trouve dans le Codex Aretinus. Cette copie est passée par un certain nombre de mains jusqu'à ce qu'elle vienne en possession de la fraternité de St. Marie à Arezzo, en Italie. On doit sa découverte et la reconnaissance de son importance à un chercheur, J. F. Gamurini, en 1884, qui publia le recueil en 1887, et une édition revue et corrigée l'année suivante. Une traduction en russe sortit en 1889, suivie d'une en anglais en 1891.

Gamurini avait attribué Initialement ce recueil à St Sylvie d'Aquitaine, ce fut Dom Ferotin qui soutint que son auteur était Egerie, se basant sur une lettre d'un moine du VIIe siècle, Valerius, qui la louait pour ses voyages en Orient.

Livres

Français:

  • P. Maraval, Égérie. Journal de voyage (Itinéraire) & M. C. Diaz y Diaz, Valérius du Bierzo. Lettre sur la Bienheureuse Égérie, Sources chrétiennes, 296, Paris, 1982 (réimpr. 1997)

Anglais:

  • Egeria's Travels to the Holy Land, ed. John Wilkinson. Aris & Phillips, 1999 (ISBN 0856687103)
  • Egeria: Diary of a Pilgrimage (Ancient Christian Writers), ed. George E. Gingras. Newman Press, 1970 (ISBN 0809100290)

External links

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils
Autres langues
Donate

Please consider supporting OrthodoxWiki. FAQs