Dimanche de la Croix

De OrthodoxWiki.
Aller à : Navigation, rechercher
La glorieuse Croix du Christ - arbre de la vie, signe de la victoire sur la mort

Le Dimanche de la Croix est le troisième dimanche du Grand Carême, appelé aussi le dimanche de la Vénération de la Croix. Ce dimanche, le service divin comprend un rituel spécifique de vénération de la Croix qui prépare les fidèles à la commémoration de la Crucifixion du Christ durant la Semaine Sainte, ainsi qu’à la Résurrection du Seigneur.

Sommaire

Thèmes

Chaque dimanche du Grand Carême a un thème spécial. Le thème de ce dimanche est la Croix du Christ crucifié, laquelle est, « scandale pour les Juifs et les païens, mais pour ceux qui sont appelés... puissance de Dieu et sagesse de Dieu. (I Cor. 1,24). Ce dimanche, au milieu de la saison du Carême, la Croix est installée au milieu de l’église, non seulement afin d’évoquer pour les fidèles la rédemption qui nous vient par le Christ, non seulement pour les encourager dans l’effort du Carême, mais aussi pour leur rappeler les paroles du Christ : "Qui ne prend pas sa croix et ne suit pas derrière moi n’est pas digne de moi" (Matthieu 10,38).

Thème historique

Comme nous pouvons le voir dans l’hymnologie, le thème historique de ce dimanche est la victoire et la joie de la Croix, et non pas la souffrance. Pour les Pères de l'Église, la Croix, source de vie est l’arbre de la vie, planté au milieu du pèlerinage du Carême. Elle est l’arbre planté au jardin de l’Eden ; elle rappelle aux fidèles tant le bonheur d’Adam que la manière dont il l’a perdu.

Thème spirituel

Pour les catéchumènes de l’Église primaire et pour les fidèles qui se préparent de nos jours pour la fête de Pâques, le thème spirituel central du voyage du Grand Carême commence à se déplacer de la foi et de l’effort personnel vers le Christ lui-même. L’Église nous enseigne que c’est par la Croix du Christ que nous sommes sauvés. On ne peut pas prendre sa croix et suivre le Christ si on ne connaît pas la croix du Christ, qu’il a prise afin de sauver l’humanité. En s’attachant à cet arbre de la vie qu’est la Croix du Seigneur, le fidèle ne mourra plus, mais vivra dans l’éternité.

La Croix est replantée au milieu de l’Église également pour reconforter et encourager ceux qui participent au Grand Carême. Pour l’Église, l’apparition de la Croix au milieu des fidèles rappelle les bannières et symboles qui précèdent le retour d’un roi triomphant. La lecture de l’Épître aux Hébreux (4,14-5,6) explique la prêtrise du Christ et la lecture de l’Évangile, un fragment de Marc (8,34-9,1) finit par les mots : Et il leur disait : « En vérité je vous le dis, il en est d’ici présents qui ne goûteront pas la mort avant d’avoir vu le Royaume de Dieu venu avec puissance ».

Hymnographie

Comme pour la fête de l’Élévation de la Croix du 14 septembre, le Trisagion est remplacé par l’hymne :

Devant ta Croix nous nous prosternons, ô Maître et nous glorifions Ta sainte Résurrection ! (Trois fois).

Tropaire (Ton 4) :

Seigneur, sauve ton peuple, et bénis ton héritage ! Accorde à ton Eglise la victoire sur ses adversaires, et, par ta Croix, sauve les nations qui t’appartiennent !

Kondakion (Ton 7) :

Désormais le glaive de feu ne garde plus la porte de l’Eden ; car le bois de la Croix l’empêche de flamboyer. L’aiguillon de la mort est émoussé, la victoire échappe à l’Hadès. Dieu sauveur, Tu es venu dire aux captifs de l’Enfer : « Entrez à nouveau dans le Paradis ! »

Sources

Liens externes

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils
Autres langues
Donate

Please consider supporting OrthodoxWiki. FAQs