Jean Climaque

De OrthodoxWiki.
Aller à : Navigation, rechercher
St. Jean Climaque

Notre vénérable père Jean Climaque (ca. 579 - 649), connu aussi comme Jean de l’Échelle, Jean le Scolastique ou Saint Jean du Sinaï a été un moine du septième siècle du Monastère de Sainte Catherine à la base de la Montagne du Sinaï. En grec, il est appelé Κλιμακος (Klimakos). L’Église Orthodoxe célèbre sa fête le 30 mars.

Il entre au monastère et devient novice à l’âge d’environ 16 ans ; lorsqu’il meurt, en 649, il était le supérieur du monastère. Il a écrit plusieurs livres d’instruction chrétienne, dont l’Échelle de la divine Ascension, dont il prend son nom de "Climacus," qui signifie "de l’échelle". Il décrit comment l’homme doit élever son âme vers Dieu à l’image de l’ascension sur une échelle. Ce livre est l’un des livres très souvent lus par les chrétiens orthodoxes, surtout dans la saison du Carême qui précède les Pâques et le le quatrième dimanche du Carême, lorsqu’il est fêté tout particulièrement.

Sommaire

Citations

L'Échelle sainte

"Il n’y a rien qui égale ou qui dépasse la miséricorde de Dieu. Il s’ensuit que celui qui désespère commet un suicide. Le signe de la véritable pénitence est la reconnaissance du fait qu’on mérite toutes les afflictions visibles et invisibles qui nous arrivent, même les plus grandes. Moïse, après avoir vu Dieu dans le buisson, retourne en Égypte, c’est-à-dire dans l’obscurité et à la production de briques pour le Pharaon, le symbole du Pharaon spirituel. Mais il retourne au buisson, et non seulement au buisson, mais là-haut, sur la montagne. Celui qui a la vision de Dieu ne désespèrera jamais. Job devint un mendiant, mais par la suite il sera à nouveau deux fois plus riche [qu’avant]."

"La pénitence est le renouveau du baptême. La pénitence est le contrat avec Dieu, pour une vie nouvelle. Le pénitent est un acheteur d’humilité. La pénitence est la méfiance permanente du confort corporel. La pénitence est la réflexion qui nous condamne nous-mêmes et le souci sans souci. La pénitence est la fille de l’espoir et la renonciation au désespoir. Le pénitent est un condamné qui n’est pas sans grâce. La pénitence est la réconciliation avec le Seigneur par la pratique des bonnes actions contraires aux péchés. La pénitence est la purification de la conscience. La pénitence et l’acceptation volontaire de toutes les afflictions. Le pénitent est celui qui applique lui-même ses punitions. La pénitence est la puissante persécution de l’estomac et l’âme frappée d’une forte conscience de soi."

"Chargeons dans le bon combat avec de la joie et de l’amour, sans avoir peur de nos ennemis. Bien qu’ils soient invisible, ils peuvent regarder notre âme en face, et s’ils la voient décomposée par la peur, ils vont prendre les armes contre nous d’une manière encore plus terrible. Car ces rusées créatures ont observé que nous en avons peur. Prenons donc les armes contre eux courageusement. Personne ne veut combattre contre un guerrier résolu."

"Ne sois pas surpris si tu tombes tous les jours ; ne renonce pas, mais garde le terrain courageusement. Et assurément, l’ange qui te protège va honorer ta patience."

"Celui qui observe vraiment ses actions considère perdue toute journée ou il ne se lamente pas, quoi qu’il ait fait de bien pendant cette jour-ci."

"Je considère ces dolents déchus plus bénis que ceux qui ne sont pas tombés, mais qui ne se lamentent pas pour eux-mêmes ; car suite à leur déchéance, ceux-là se sont élevés d’une résurrection certaine."

"Mais Adam n’a pas voulu dire : "J’ai péché", pais il a dit plutôt le contraire et a lâché la faute de la transgression sur Dieu, Qui avait fait tout "très bien", en Lui disant : "La femme que Tu m’as donné pour être avec moi, elle m’a donné ceci de l’arbre et j’ai mangé." Et par la suite elle a lâché la faute sur le serpent, et ils n’ont point voulu se repentir et se prosterner devant le Seigneur Dieu, en lui demandant pardon. Pour cela, Dieu les a bannis du Paradis, comme d’un palais royal, pour vivre comme des exilés. Alors il a également décrété que l’épée enflammée allait se tourner pour garder l’entrée au Paradis. Et Dieu n’a pas maudit le Paradis, car il était l’image de la future vie sans fin de l’éternel Empire Céleste. Si ce n’était pas pour cette raison, il aurait convenu de le maudire plus que toute autre chose, car c’est à son intérieur que s’est réalisée la transgression d’Adam. Mais Dieu n’a pas fait cela, mais il a condamné seulement le reste de la terre, qui était elle aussi corrompue et a laissé toute chose aller de son propre gré ; et ceci s’est fait afin qu’Adam ne puisse pas avoir de vie plus longue, libre de labeurs épuisants et de la sueur... "

Lire aussi : "Le processus de la tentation" http://www.crypte.fr/patrologie/jeanclimaque310.html

Hymnographie

Tropaire (Ton 8)

Par le fleuve de tes larmes tu a rendu le désert fertile
Et par ton aspiration vers Dieu, tu as rendu des fruits en abondance.
Par le rayonnement de tes miracles tu as illuminé tout l’univers.
O notre saint père Jean Climaque, prie le Christ notre Dieu de sauver nos âmes.

Kondakion (Ton 1)

Tu nous as offert tes enseignements comme des fruits d’une fraîcheur éternelle,
Pour adoucir les cœurs de ceux qui les reçoivent attentivement.
Béni et sage Jean, ils sont les marches d’une échelle
qui portent ceux qui t’honorent ici sur terre à la gloire éternelle des Cieux !

Livres

  • Chryssavgis, John. John Climacus: From the Egyptian Desert to the Sinaite Mountain [ISBN 0754650405]

Liens externes

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils
Autres langues
Donate

Please consider supporting OrthodoxWiki. FAQs