Matines

De OrthodoxWiki.
Aller à : Navigation, rechercher

Les Matines (du Latin, matutinae, "matin"), aussi appelées Orthros (du grec, signifiant "matin", "aube") ou outrenia en slavon, est le plus long et plus complexe des offices du cycle quotidien. Les Matines devraient commencer dans la nuit et s'achever à l'aube, mais elles sont souvent célébrées au sein des Vigiles en soirée.

Offices de l'Eglise Orthodoxe
Divine Liturgie
Cycle quotidien
Vêpres | Complies | Office de minuit | Matines
Offices de la Première, Troisième, Sixième, et neuvième heure
Autres offices
Hymne Acathiste | Paraclesis
Grande Bénédiction des eaux | Artoklasia
Baptême
Ordination | Mariage
Office Funéraire | Pannikhide


Sommaire

Structure Générale des Matines du dimanche

Comme les Matines devraient se célébrer originellement de la nuit à l'aube, elles sont divisées en deux ou trois parties. Deux parties parallèles, soit 1) une partie nocturne, 2) une partie diurne et 3) une partie intermédiaire entre les deux parties précédentes présente seulement lors des fêtes ou le dimanche.

Partie nocturne

1) Office royal (omis lors des Vigiles) et présent seulement les jours ordinaires (ni les fêtes ni le dimanche).

Si les Matines ne sont précédées d'aucun office, le prêtre donne la bénédiction : "Béni est notre Dieu, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles." Suivent les prières initiales ("Roi Céleste...") et l'invitatoire ("Venez, adorons..."). Si les Matines sont précédées d'un autre office, on commence par l'invitatoire. Si les Matines sont incluses dans les Vigiles, le lecteur commence par l'hexapsalme.

L'office Royal continue par la récitation des psaumes 19 et 20. Puis "Saint Dieu, Saint Fort..." jusqu'au "Notre Père"...

2) Hexapsalme : On éteint les lumières de l’église. Un lecteur lit l’Hexapsalme au centre de l’église.

L'hexapsalme, comme son nom l'indique, est composé de six psaumes. Il est divisé en deux parties. Première partie : - Le psaume 3 ("Seigneur, pourquoi se sont-ils multipliés, ceux qui m’infligent la tribulation ?") où il est dit : "Je me suis couché et endormi : je me suis relevé, car le Seigneur me protégera." - Le psaume 37 ("Seigneur, ne me reprends pas dans ta colère, et ne me châtie pas dans ton irritation") reprend le thème du juste opprimé présent dans le psaume 3. - Le psaume 62 : "Dieu, mon Dieu, pour toi, je veille avant l'aurore..."

A la fin de la première partie, le lecteur conclut : "Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen. Alléluia, alléluia, alléluia, gloire à toi, ô Dieu ! (3 fois) Kyrie eleison. (3 fois) Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen."

Pendant la lecture des trois premiers psaumes, le prêtre, revêtu de l’épitrahilion, reste dans le sanctuaire et commence la lecture des douze prières secrètes de matines. Ces prières sont dites secrètes, car elles sont récitées à voix basse. Après les trois premiers psaumes, quand le lecteur dit : "Alléluia, alléluia, alléluia, gloire à toi, ô Dieu", le prêtre sort par la porte nord, se tient devant les portes royales et, la tête découverte, il termine la lecture des prières secrètes.

Deuxième partie : Le psaume 87 qui évoque la descente aux enfers : "J'ai été compté parmi ceux qui descendent dans la fosse..." Le psaume 102 : "Bénis le Seigneur, ô mon âme, et que tout ce qui est en moi bénisse son Saint Nom..." Le psaume 142 : "Seigneur, exauce ma prière, prête l'oreille à ma supplication..."

Même conclusion que la première partie.

3) Grande Litanie Appelée aussi Litanie de Paix : "En paix, prions le Seigneur..."

4) '"Le Seigneur est Dieu, il nous est apparu" (ou Alléluia en Carême)

5) Tropaire du jour (apolytikon) ou Hymnes Trinitaires en Carême Le prêtre rentre au sanctuaire.

6) Lecture du Psautier Selon le cathisme (le dimanche, le cathisme 2 et 3; c'est-à-dire les psaumes 9 à 23). Le prêtre demeure au sanctuaire pendant la lecture du cathisme.

Partie intermédiaire - lors des fêtes et le dimanche

1) Polyéléos : chant des psaumes 134 et 135. Le nom polyéléos vient du grec πολυέλεος, de πολυ ("beaucoup") et έλεος ("miséricorde"). Ce chant est ainsi appelé du fait de la répétition de la phrase : "sa miséricorde est éternelle" du psaume 135. Ces deux psaumes constituent la 3e lecture du Psautier aux Matines lors des Grandes Fêtes et le dimanche. Souvent, seuls quelques versets sont chantés, avec en refrain : Alléluia, Alléluia, Sa miséricorde est éternelle, Alléluia.

Pendant que le Choeur chante le polyéléos, le prêtre ouvre les Portes Royales et encense l'église.

Lors des dimanches de Pré-Carême, on ajoute le psaume 136 au polyéléos : "Sur les bords des fleuves de Babylone..."

2) A la vigile de dimanche, le choeur chante le Chant des Myrrophores, appelé aussi Eulogétaires de la Résurrection (du grec evlogitaria)pendant que le prêtre fait un encensement de toute d’église. Les strophes de ce chant alternent avec le verset 12 du psaume 118 : "Tu es béni Seigneur, enseigne-moi tes jugements."

3) Petite Litanie

4) Pendant que le prêtre se rend au sanctuaire pour la lecture de l’Évangile, le choeur entonne le Chant des Montées. C'est un chant paraphrasant les psaumes du cathisme 18 (psaumes 119 à 133).

4) Lecture de l'Evangile. Cette lecture est précédée d'un Prokimenon, variant selon le ton de l'Octoèque. L'Evangile lu aux Matines du dimanche se rapporte toujours à la Résurrection (tandis que l'Evangile des Grandes Fêtes se rapporte à la fête en question).

5) Puis vient le chant pascal : "Ayant contemplé la Résurrection du Christ..."

Partie Diurne

1) Le lecteur lit le Psaume 50. C'est le psaume de repentance : "Aie pitié de moi, ô Dieu, selon ta grande miséricorde, et dans ton immense compassion, efface mon péché."

2) Lecture du Canon : le mot canon désigne ici une composition poétique constitué de 9 odes chanté lors des Matines. Se fait aussi lors du Canon la lecture du Synaxaire.

3) Photogogika (lors du Grand Carême) ou Exapostilaire (en temps ordinaire). Les photagogika sont un ensemble de chants annonçant la lumière. L'exapostilaire est un chant paraphrasant l'Evangile qui vient d'être lu.

4) Psaumes de laudes (du latin signifiant "louanges") : ils sont appelaient ainsi car ils commencent par : "Louez le Seigneur depuis les cieux, louez-Le dans les hauteurs..." Ce sont les trois derniers psaumes du Psautier (psaumes 148, 149 et 150). On alterne les derniers versets avec des stichères.

5) La Grande Doxologie est un chant composé de différents textes de l'Ancien et du Nouveau Testament : "Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre, bienveillance parmi les hommes."

Aux grandes fêtes, la Grande Doxologie est suivie du Trisagion et du Tropaire de la Fête. Suivent des ecténies et le congé.

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils
Autres langues
Donate

Please consider supporting OrthodoxWiki. FAQs