Orthodoxie en France

De OrthodoxWiki.
Aller à : Navigation, rechercher

L'orthodoxie s'est développée en France à partir du XIXème siècle par l'installation des communautés originaires des pays de tradition orthodoxe (Empire ottoman, Empire russe, Balkans, ...).

Sommaire

Histoire

1727 : première mention d'un prêtre orthodoxe à Paris, détaché auprès de l'ambassade de Russie.

1816 : une chapelle fonctionne à l'ambassade russe à Paris, desservant les fidèles orthodoxes de la capitale.

1820 : première paroisse grecque, à Marseille; inaugurée en 1845, l'église de la Dormition-de-la-Mère-de-Dieu sera le premier bâtiment cultuel orthodoxe construit en France.

1853 : première chapelle roumaine à Paris, située au 22 rue Racine.

1861 : inauguration de la cathédrale russe Saint Alexandre Nevsky, rue Paru, à Paris.

1892 : inauguration en mai de cette année de la l'église roumaine de Paris, rue Jean de Beauvais, achetée par l'état roumain en novembre 1882.

1895 : inauguration en décembre de cette année de la cathédrale grecque Saint Etienne, rue Georges Bizet, à Paris.

1912 : inauguration de l'église Saint Nicolas le Thaumaturge à Nice. Autres églises orthodoxes construites en France, Nice, Cannes, Menton, Biarritz et Pau.

1916-1917 : après l'occupation du Dodécanèse par l'Italie, puis en 1923, après la catastrophe d'Asie Mineure, deux vagues d'immigration grecque. A partir de 1920, arrivée massive d'immigrés russes.

1918 : Te Deum solennel à la cathédrale saint Stéphane, rue Georges Bizet, pour la fin de la première guerre mondiale

1923 : installation à Paris du premier évêque orthodoxe, le Métropolite Euloge.

1925 : fondation à Paris, de l'Institut de théologie orthodoxe (Institut Saint-Serge).

1927 : première liturgie célébrée en français, en l'église de l'Institut Saint Serge.

1939 : première réunion, à l'église grecque de Paris, d'un Comité Inter-Orthodoxe réunissant les représentants des diverses églises orthodoxes de Paris. Un comité permanent sera créé en 1943 sur l'initiative de l'Archimandrite Théophile Ionesco, de l'église roumaine.

1944 : une première célébration solennelle réunissant les différentes communautés orthodoxes de la capitale a lieu, le 23 janvier, sous la présidence du Métropolite Euloge, exarque du Patriarche Œcuménique.

1946 : Arrivée de l’archimandrite Mélétios Karabinis (futur métropolite Mélétios, 1er métropolite de France, Patriarcat oecuménique) pour occuper le poste, vacant depuis 1933, de deuxième prêtre de l’église. Il deviendra recteur en 1950 et puis, en 1953, il est élu évêque auxiliaire de l’archevêché de Thyateira (Grande Bretagne) avec le titre d’évêque de Reggio et, comme siège, l’église Saint Stéphane qui devient le siège d’un évêché.

1949 : création du diocèse roumain en Europe Occidentale, ayant le siège à Paris, par le métropolite Béssarion (Puiu).

1963 : l’église Saint Stéphane (Bizet, Paris) est promue au rang de "cathédrale". Création par décret patriarcal et synodal, de la Sainte Métropole de France. L’évêque de Reggio Mgr Mélétios est élu premier Métropolite de France avec la cathédrale Saint Stéphane pour siège. L’archiprêtre Panayotis Simiyatos devient recteur de Saint Stéphane.

1964 : Assistance du Général de Gaule, président de la République française, au requiem officiel chanté pour le repos de l’âme du roi Paul Ier de Grèce. Ordination à la prêtrise du diacre Jérémie Kalligeorgis (future métropolite de France), lequel reçoit le titre d’Archimandrite et devient vicaire général de la Métropole de France nouvellement fondée. Le diacre Stéphane Charalambidis (futur évêque de Nazianze au sein de la Métropole de France puis depuis 1999, métropolite de Talinn et de toute l'Estonie au sein du Patriarcat oecuménique) devient archidiacre de la Métropole de France. Il sera ordonné prêtre en 1968.

Printemps 1967 : création d'un Comité Inter-Épiscopal Orthodoxe permanent réunissant les évêques orthodoxes de France, présidé par le Métropolite Mélétios, exarque du Patriarche Œcuménique. « Un communiqué de presse annonce la formation d’un « Comité épiscopal permanent » destiné à représenter l’Eglise orthodoxe dans les organisations œcuméniques françaises… ». (Olivier Clément, Article dans le Bulletin (protestant) Réforme, « Difficultés et promesses », septembre 1967)

1971 : 1er Congrès Orthodoxe, organisé par la Fraternité Orthodoxe en Europe Occidentale à Annecy.

1977 : funérailles de Maria Callas, célébrées à la cathédrale saint Stéphane de Paris (Bizet).

1980 : instauration par le Patriarcat Grec-Orthodoxe d'Antioche d'un Vicariat d'Europe Occidentale. Fondation de la première paroisse de grec-orthodoxes originaires du Patriarcat d'Antioche à Paris à la Cathédrale grecque Saint Etienne. Une deuxième paroisse d'orthodoxes originaires de la région d'Antioche verra le jour vers la fin des années 90 au Blanc Mesnil dans la région de Saint Denis.

1983 : première visite à Paris de Sa Béatitude Ignace IV, Patriarche d'Antioche.

1988 : démission pour raisons de santé, du premier Métropolite de France, Mgr Mélétios et élection de Mgr Jérémie, Métropolite de France pour lui succéder. Le 26 juin, Son Eminence le métropolite Constantin de Derkon, intronise solennellement le nouveau Métropolite de France et Exarque de toute l’Ibérie Mgr Jérémie en présence de l’ancien Métropolite de France, de nombreux évêques et prêtres et d’une foule de fidèles venus, avec émotion, saluer l’ancien Métropolite et féliciter le nouveau.

1995 : visite offcielle de Sa Sainteté, Bartholomée 1er, Patriarche Œcuménique, en France (Paris, Lourdes, Marseille, Nice) et à Monaco. Visite du Patriarche de l’Eglise copte Shénouda. La cathédrale Saint Stéphane est officiellement inscrite sur l’inventaire des Monuments historiques de la Région Ile de France. Célébrations du Centenaire de la Cathédrale Saint Stéphane de Paris auquel l’honneur de la visite officielle de Sa Sainteté le Patriarche Œcuménique Bartholoméos Ier, donne un éclat tout particulier.

1997 : transformation du Comité Inter épiscopal Orthodoxe en Assemblée des Évêques Orthodoxes de France.

1999 : visite à Paris de sa Béatitude Paul 1er, Patriarche de Serbie

2000 : Octobre : 25ème anniversaire du Service Orthodoxe de Presse. Novembre : transformation du Vicariat Grec-Orthodoxe d'Antioche en Europe Occidentale en diocèse du patriarcat d'Antioche en Europe Occidentale et Centrale avec à sa tête le Métropolite Gabriel (Salibi) ancien Vicaire Patriarcal en Europe Occidentale depuis 1980.

2001 : Succès de la 1ère Journée de l'Orthodoxie en France organisée sous le patronage de l'Assemblée des Evêques Orthodoxes de France. Première du genre dans l'histoire contemporaine de la présence orthodoxe dans ce pays, elle a regroupé plus de 600 personnes au Palais de l'Unesco.

Octobre 2002 : Première célébration par les évêques orthodoxes de France d’un office orthodoxe des vêpres présidé par le métropolite Jérémie, président de l’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France, à la Cathédrale Notre Dame de Paris, le dimanche 13 octobre 2002 à l’occasion de la fête de Saint Denys l’Aréopagite, fête patronale du diocèse (catholique) de Paris, à l’invitation de Son Eminence le Cardinal Jean-Marie Lustiger, Archevêque de Paris. Depuis, cette célébration est désormais une tradition annuelle.

Novembre 2002 : Le métropolite Jérémie, président de l’AEOF, a été reçu par le président de la République, Monsieur Jacques Chirac. Mgr Jérémie était venu présenter l’Orthodoxie, implantée depuis plus de quatre générations en France et pleinement intégrée dans ce pays. Il abordé les aspects de l’organisation de l’Eglise orthodoxe en France et les perspectives de son développement et de sa reconnaissance dans le contexte d’aujourd’hui. Le président Chirac a indiqué à cette occasion qu’il était tout à fait disposé dès cette année (2002) à concrétiser par un acte public la reconnaissance des orthodoxes et de leurs représentants en France et à mieux associer les orthodoxes au dialogue qu’entretiennent les pouvoirs publics et les autorités cultuelles.

Janvier 2003: Le 17 janvier 2003, première présentation officielle des vœux de l’AEOF à la présidence de la République Française. Une délégation de l’AEOF conduite par le métropolite Jérémie (président de l’AEOF et évêque titulaire de la Métropole grecque de France), accompagné de feu le métropolite Gabriel Saliby (métropolite grec-orthodoxe d’Antioche en Europe Occidentale du patriarcat d’Antioche), a été reçue en audience au Palais de l’Elysée par le président Jacques Chirac. « C’est un témoignage d’estime et de respect pour la religion orthodoxe » a déclaré le président Chirac à cette occasion dont les propos ont été rapportés par la porte-parole de l'Élysée, Mme Catherine Colonna. « C’est la reconnaissance de notre intégration dans ce pays » se félicitait Carol Saba, porte parole de l'AEOF, cité par le quotidien La Croix, "espérant qu’il s’agit là du premier pas vers une participation orthodoxe à la traditionnelle cérémonie des vœux des autorités religieuses au chef de l’Etat qui réunit catholiques, protestants et juifs » (La Croix du 17 janvier 2003).

Janvier 2003: Le 20 janvier 2003, le Saint Synode du Patriarcat Œcuménique de Constantinople décide d’élire le métropolite Jérémie, jusqu’alors métropolite de France, au siège de la Sainte Métropole de Suisse et lui a confié également les missions de la direction du Centre Orthodoxe du Patriarcat Œcuménique de Chambésy à Genève, du secrétariat chargé de la préparation du Saint et Grand Concile de l’Eglise Orthodoxe ainsi que la représentation du Patriarcat Œcuménique dans le dialogue entre l’Eglise orthodoxe et les Vieux-Catholiques. Le Saint Synode a également élu à l’unanimité l’évêque de Réghion Mgr Emmanuel, au siège de la Sainte Métropole de France, succédant ainsi au métropolite Jérémie. Outre ses fonctions de Directeur du Bureau de l’Eglise orthodoxie auprès de l’Union Européenne qu’il occupait avant son élection et qu'il continuera d'assumer, le métropolite Emmanuel aura également la charge de la représentation du Patriarcat Œcuménique dans le dialogue théologique entre l’Eglise orthodoxe et les Eglises Orientales anciennes.

Janvier 2003: Décès le 22 janvier 2003 de l’Archevêque Serge (Konovaloff) [+1941-2003]. Il était depuis 1993 à la tête de l’Archevêché des paroisses orthodoxes russes en Europe Occidentale sous l’obédience du Patriarcat Œcuménique. Ses funérailles ont été présidées par Mgr Michel (Storogenko), entouré de Mgr Gabriel (De Vylder), Mgr Simon, Mgr Innocent et Mgr Silouane, en présence du métropolite Jérémie.

Mars 2003: Le 8 mars 2003 intronisation du métropolite Emmanuel au siège de la Sainte Métropole de France du Patriarcat Œcuménique de Constantinople à la Cathédrale Saint Stéphane de Paris, office présidée par Son Eminence le métropolite Constantin de Derkhon.

Mai 2003: Le jeudi 1er mai 2003, Mgr Gabriel (De Vylder) est élu à la tête de l’Archevêché des paroisses orthodoxes russes en Europe Occidentale sous l’obédience du Patriarcat Œcuménique.

Octobre 2003: Les responsables orthodoxes en France reçus à Matignon pour la première fois. Le Premier Ministre Monsieur Jean Pierre Raffarin a reçu le 30 octobre une délégation de l’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France, conduite par son président le métropolite Emmanuel et composée de l’Archevêque Gabriel (de Vylder) (Archevéché russe - Exarchat du Patriarcat Oecuménique) et du Métropolite Joseph (Métropole orthodoxe Roumaine). « C’est la première fois qu’une telle rencontre a lieu, s’inscrivant dans la volonté du gouvernement de recevoir officiellement et régulièrement les responsables de toutes les religions en France » (dépêche de la revue Croire.com).

Novembre 2003 : La 2ème Journée de l'Orthodoxie en France, organisée sous le patronage de l'Assemblée des Evêques Orthodoxes de France, rassemble plusieurs centaines de personnes au Centre Chaillot-Galliera (Paris).

Novembre 2004: Démarrage des visites de l’AEOF aux primats des Eglises orthodoxes autocéphales. Visite de l’AEOF au Patriarche Bartholomée (Patriarche Œcuménique), première des visites de l’AEOF aux Eglises autocéphales orthodoxes pour rendre compte du travail de coopération et de concertation des évêques orthodoxes de France en faveur de l’unité de l’Eglise orthodoxe en France et pour s’entretenir de l’avenir de son organisation dans ce pays.

Janvier 2006: Vœux officiels des orthodoxes au président de la République. Le président de l’AEOF reçu pour la première fois à la cérémonie des vœux au chef de l’Etat aux côtés des représentants des autres instances représentatives des religions de France.

Octobre 2006: Le 20 et 21 octobre 2006, première Rencontre élargie de travail des différentes instances qui composent l’AEOF (les évêques, les responsables et les membres, clercs et laïcs, des commissions) à l’Institut de théologie orthodoxe Saint Serge à Paris le vendredi 21 octobre suivie le lendemain d’une liturgie eucharistique le samedi 22 octobre au siège de l’AEOF à la Cathédrale Saint Stéphane (Bizet). Deux autres rencontres dans une telle composition élargie ont eu lieu par la suite le 24 janvier 2009 puis le 12 juin 2010.

Juillet 2007: Visite de l’AEOF à Damas au Patriarche Ignace IV, primat de l’Eglise orthodoxe d’Antioche. Poursuite des visites de l’AEOF aux Eglises autocéphales orthodoxes pour rendre compte du travail de coopération et de concertation des évêques orthodoxes de France en faveur de l’unité de l’Eglise orthodoxe en France et pour s’entretenir de l’avenir de son organisation dans ce pays.

Octobre 2007: Visite officielle et pastorale de Sa Sainteté Alexis II patriarche de Moscou en France. Visite historique, première visite d’un primat de l’Eglise orthodoxe russe en France. Rencontre des évêques membres de l’Assemblée des EvêquesOrthodoxes de France avec Sa Sainteté Alexis II pour rendre compte du travail de coopération et de concertation des évêques orthodoxes de France en faveur de l’unité de l’Eglise orthodoxe en France et pour s’entretenir avec lui de l’avenir de son organisation dans ce pays.

Novembre 2007: Le 17 novembre 2007, commémoration du 40ème anniversaire de la fondation du Comité inter épiscopal orthodoxe en France. La rencontre organisée au Palais de l’Unesco à Paris par l’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France qui fêtait également le 10ème anniversaire de sa fondation en 1997 dans le prolongement du Comité inter épiscopal orthodoxe en France, avait pour invité d’honneur Son Eminence le métropolite Jérémie de Suisse et comme conférencier, le théologie grec Christos Yannaras. Une liturgie eucharistique concélébrée par les évêques orthodoxes de France à la Cathédrale Saint Stéphane (Bizet) avait précédé la rencontre à l’Unesco.

Mai 2008: Le CECEF (Conseil d’Eglises Chrétiennes en France) fête ses 20 ans au siège de l’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France à la Cathédrale grecque Saint Stéphane par un geste symbolique important à savoir la signature de la Charte œcuménique européenne par les trois co-présidents catholique (Cardinal André Vingt Trois), protestant (le pasteur Claude Baty) et orthodoxe (le métropolite Emmanuel) du CECEF, charte qui avait été signée et paraphée en 2001 à Strasbourg par les responsables de la Conférence des Eglises européennes (KEK), présidée alors par le métropolite Jérémie, et du Conseil des conférences épiscopales d’Europe (CCEE).

Décembre 2008: Le 5 décembre 2008, décès de Sa Sainteté Alexis II, Patriarche de Moscou. Les évêques orthodoxes de France saluent sa mémoire comme une « des grandes figures contemporaines » de l’Eglise orthodoxe et invitent tous les orthodoxes de France à élever les prières pour le repos de son âme.

Avril 2009: Visite de Sa Sainteté le Patriarche Bartholomée 1er, patriarche Œcuménique de Constantinople, à Paris à l’occasion de l’inauguration de l’exposition « Le Mont Athos et l’Empire Byzantin, Trésors de la Saint Montagne », en présence du Premier Ministre grec, du ministre des affaires étrangères de la Grèce et du Maire de Paris, Monsieur Bertrand Delanoé. Ce fut l’occasion pour le Patriarche de rencontrer notamment le président du Sénat, Monsieur Gérard Larcher, le Premier Ministre, Monsieur François Fillon, Madame Michèle Alliot-Marie, ministre de l’intérieur, ainsi que Monsieur Jean Louis Borloo, ministre de l’environnement.

Juillet 2009: Visite en France de Sa Béatitude Daniel, Patriarche de Roumanie

Octobre 2009: Adhésion à l'AEOF de Son Excellence Mgr Michel, titulaire du diocèse de Genève et d'Europe Occidentale de l'Eglise Russe Hors Frontières.

Juin 2010: adhésion de Son Excellence Mgr Nestor (évêque vicaire, diocèse de Chersonèse, Patriarcat de Moscou) à l'AEOF. Il participe comme évêque élu à la Réunion Plénière de l'Assemblée le 12 juin 2010 puis comme évêque, après son ordination à Moscou, à la réunion de rentrée de septembre 2010.

Organisation

Juridictions

Avec hiérarchie locale

Sans hiérarchie locale

Personnalités

Évêques

Théologiens

Organisations et Institutions

Séminaires

Monastères

Églises

Organismes inter-juridictionnels

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Sources

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils
Autres langues
Donate

Please consider supporting OrthodoxWiki. FAQs