Ecclésiologie

De OrthodoxWiki.
Aller à : Navigation, rechercher
Hagia Sophia de Constantinople
Cet article fait partie de la série
Introduction au
Christianisme Orthodoxe
Sainte Tradition
Sainte Écriture
Le Symbole de la Foi
Conciles Œcuméniques
Pères de l'Église
Liturgie
Canons
Icône
La Sainte Trinité
Dieu le Père
Jésus Christ
Le Saint Esprit
L'Église
Ecclésiologie
Histoire
Saints Mystères
Vie de l'Église
Modifier ce sommaire

L’ecclésiologie est la théologie chrétienne orthodoxe concernant l’Église.

Sommaire

L’Église

L’Église est le Corps du Christ, la communion divino-humaine de Jésus Christ avec Son peuple. C’est le Christ seul qui se trouve à la tête de l’Église. L’Église est un objet de la foi, ce qui veut dire que les chrétiens orthodoxes croient en l’Église. La foi traditionnelle en l’Église est celle du Crédo de Nicée et Constantinople: nous croyons en l’Église une, sainte, catholique et apostolique. La formule signifie que l’Église est une seule, qu’il n’y a pas plusieurs Églises séparées ; qu’elle est sanctifiée et mise à part pour faire l’oeuvre de Dieu (donc elle est également sainte) ; elle est complète, étant définie par sa plénitude et par son universalité (elle est catholique) ; à son coeur se trouve son effort d’aller prêcher l’Évangile au monde entier et de baptiser toutes les nations (elle est apostolique).

Puisque l’Église est le Corps du Christ, elle est aussi le temple et le lieu où réside l’Esprit Saint. Elle est une Pentecôte perpétuelle.

L’Église est l’Épouse du Christ, l’ eschatologique mariée du Fils de Dieu, unie à Lui dans la foi et l’amour, pour qui Il s’est sacrifié sur la croix. L’intimité des époux est l’image terrestre de l’intimité du Christ avec Son Église, et l’union qui se réalise dans les mariages terrestres est l’ombre de l’union entre l’Agneau de Dieu et l’Église.

Les Orthodoxes voient dans l’Église un organisme mystique, non pas une assemblée de personnes qui ont des opinions similaires. Dans l’Église se trouve la communauté où l’homme est ce pour quoi il a été crée et où il peut croître pour l’éternité dans la vie divine, en communion avec Dieu, par le Christ, dans l’Esprit Saint. L’unité de l’Église n’est pas brisée par les distances spatielles ou temporelles et n’est pas limitée à la seule communauté des vivants de ce monde. L’unité de l’Église est l’unité de la Sainte Trinité et de tout ce qui est vivant avec Dieu : les anges, les justes décédés, ceux qui vivent sur terre en suivant les commandements du Christ et l’autorité de l’Esprit Saint. La communauté de l’Église est le lieu du salut pour l’humanité ; elle est la véritable Arche dans laquelle l’humanité peut se sauver du déluge de la corruption et du péché. Dans l’Église, les chrétiens oeuvrent à leur salut de manière sacramentelle, « avec crainte et tremblement » (Phil. 2,12), en vénérant la Sainte Trinité dans l’esprit et la vérité. L’Église est le pilier et le fondement de la vérité (I Tim. 3,15) : le chrétien peut s’y appuyer dans ses efforts de s’approprier cette unique vérité pour lui-même. L’Église est éternelle, et les portes de l’Enfer ne l’emporteront jamais sur elle (Mat. 16,18).

L’unité dans la diversité

L’Église dans son ensemble est une image de Dieu la Trinité, le mystère de l’unité dans la diversité. Dans la Trinité, les trois sont un seul Dieu, et chacun est une Personne complète ; dans l’Église, la multitude des personnes humaines sont unies en une seule entité mais qui préserve la diversité personnelle sans lui faire obstacle. La manière dont les Personnes de la Trinité résident les unes dans les autres a pour équivalent terrestre la communion des membres de l’Église. Dans l’Église, il n’y a pas de conflit entre la liberté et l’autorité ; dans l’Église il y a unité, mais pas de totalitarisme.

Membres de l’Église

L’Église consiste des prophètes et des saints de l’Ancien et du Nouveau Testament, des anges et de la communauté historique concrète des croyants de cette vie terrestre, des générations passées, présentes et futures, dans la Grâce unique de Dieu. Elle est visible et invisible, divine et humaine. Elle est visible, car elle est faite de communautés concrètes, vénérant le Seigneur ici sur terre ; elle est invisible, puisqu’elle comprend également les saints et les anges. Elle est humaine, car ses membres terrestres sont des pécheurs; elle est divine, car elle est le Corps du Christ. C’est un peu comme pour l’Incarnation.

Il n’y a pas de séparation entre le visible et l’invisible, entre l’Église militante et l’Église triomphante (pour employer la terminologie occidentale), car les deux forment une unique réalité, l’une dans la continuité de l’autre. L’Église visible, qui se trouve ici sur terre, vit en communion plénière, en union avec l’ensemble du corps de l’Église dont le Christ est la Tête. L’Orthodoxie, alors qu’elle emploie l’expression « l’Église visible et invisible », insiste fermement sur le fait qu’il n’y a pas deux Églises, mais une seule (les deux termes étant employés en fonction de la perception de l’homme vivant dans ce monde).

Les limites de l’Église sont connues, dans l’absolu, par Dieu seul. Mais, hors les frontières de l’Église (Orthodoxe) historique, nous ne pouvons pas savoir quelle est le rapport de chaque être humain (qu’il croie ou qu’il ne croie pas au Christ) avec l’Église. Tout au long de l’histoire de l’Église, plusieurs groupements se sont séparés de l’Église – une réalité tragique qui ne divise pas l’Église elle-même, mais qui sépare certains fidèles du corps de l’Église. Le sort final des chrétiens de ces communautés dépend de la miséricorde et de la grâce de Dieu, comme c’est également le cas de ceux qui sont membres de l’Église au cours de leur vie terrestre

Avant la Pentecôte

Dans certains cas, il est inexact de penser que l’Église commence à exister depuis la Pentecôte. Les Saints Pères enseignent que l’Église a existé avant toute autre chose :

  • Saint Épiphanius de Chypre écrit : "L’Église Catholique, qui existe depuis les siècles des siècles, nous est révélée de la manière la plus claire dans la venue du Christ".
  • Saint Jean Damascène observe : "La Sainte Église Catholique de Dieu est donc l’assemblée des Saints Pères, Patriarches, Prophètes, Apôtres, Évangélistes et Martyrs, depuis le début, à qui se sont ajoutées toutes les nations qui ont tous cru la même chose".
  • Selon Saint Grégoire le Théologien, "Les Prophètes ont établi l’Église, les Apôtres l’ont réunie et les Évangélistes l’ont ordonnée".
  • L’Église a existé dès la création des Anges : or, les Anges existent depuis avant la création du monde matériel, et ils ont toujours été membres de l’Église. Saint Clément , évêque de Rome dit, dans sa seconde épître aux Corinthiens que l’Église "a été créée avant le soleil et la lune" ; et il ajoute plus tard que "L’Église n’a pas commencé à exister maintenant pour la première fois, mais elle était là depuis le début".

La Pentecôte a été l’ordination des Apôtres, le commencement de la prédication apostolique aux nations, l’inauguration de la prêtrise de la nouvelle Israël. La fête de la Pentecôte établit donc la prêtrise de la Grâce, et non les commencements de l’Église-même.

Voir aussi

Liens externes

Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils
Autres langues
Donate

Please consider supporting OrthodoxWiki. FAQs