Saints Mystères

De OrthodoxWiki.
Aller à : Navigation, rechercher
Cet article fait partie de la série
Spiritualité Orthodoxe
Saints Mystères
Baptême - Chrismation
Eucharistie - Confession
Mariage - Ordination
Sainte Onction
Trois étapes
Catharsis/Purification
Theoria/Illumination
Théosis/Divinisation
Hésychasme
Nepsis - Metanoia
Hesychia - Phronema
Mysticisme - Nous
Ascéticisme
La Chasteté - L'Obéissance
La Stabilité - Le Jeûne
La Pauvreté - Le Monachisme
Vertus
Humilité - Générosité
Chasteté - Douceur
Tempérance - Contentement
Diligence
Prière
Culte - Vénération
Règle de Prière - Prière de Jésus
Reliques - Signe de la Croix
Pères de l'Eglise
Pères Apostoliques
Pères du désert
Cappadociens
La Philocalie des Pères neptiques
L'échelle sainte
Modifier ce sommaire

Les saints mystères ou sacrements dans l'Église Orthodoxe sont les moyens de la participation mystique à la grâce divine de l'humanité. Dans un sens général, l'Église Orthodoxe considère tout ce qui est en et par l’Église comme sacramentel ou mysterique.

Les sacrements, comme l’Église elle-même, sont à la fois visibles et invisibles. Dans tous les sacrements, il y a une combinaison d'un signe extérieur visible à grâce spirituelle intérieur. Saint Jean Chrysostome a écrit qu'ils sont appelés mystères, car ce que nous croyons n'est pas ce que nous voyons ; au contraire, nous voyons une chose et en croyons une autre.

Les sacrements est une relation personnelle avec Dieu ; ils sont les moyens par lesquels la grâce de Dieu est ouverte personnellement à chaque chrétien. Dans la plupart des sacrements, le prêtre mentionne le nom chrétien de chaque personne à laquelle il administre le sacrement.

Sommaire

Sept

Généralement, l'Église reconnaît et compte sept (mais pas seulement sept) mystères:

Il n'y a jamais eu de déclaration universelle à l'intérieur de l’Église orthodoxe sur une liste limitant les sacrements au nombre de sept. Très tôt, les auteurs orthodoxes ont variés sur le nombre de sacrements: Jean Damascène n'en compte que deux ; Denys l'Aréopagite en compte six; Joasaph, Metropolite d'Ephèse (5e siècle), dix ; et certains théologiens byzantins qui en comptaient sept différaient sur ces questions dans leur liste.

Traditionnellement

La pratique la plus ancienne et la plus traditionnelle consiste à ne pas isoler ces sept sacrements des nombreuses autres actions dans l’Église, qui elles aussi possèdent un caractère sacramentel. Certaines de ces activités sacramentelles sont :

  • l'office funèbre
  • les rites monastiques
  • la bénédiction des eaux lors de la Théophanie
  • l'onction.

Ceux-ci aussi contiennent une combinaison de signes extérieurs, visibles et de grâce spirituelle, intérieure. Même les bénédictions des maisons, des champs, des fruits, des voitures, des animaux ont une nature sacramentelles.

Cycles

En un sens plus large, toute la vie du chrétien doit être considérée comme un seul et unique mystère, ou un seul et grand sacrement. Les différents aspects en sont exprimés par une variété d'actes, certains effectués une seule fois dans la vie (comme le baptême et le mariage), d'autres effectués presque tous les jours (comme la confession, l'eucharistie).

Étymologie

Le terme sacrement est dérivé du latin sacramentum, signifiant "une chose ou un acte consacré", c'est-à-dire "quelque chose de saint", "de consacré", qui est lui-même la traduction dans l'Église latine du grec "mysterion" signifiant "mystère".

Sources

Cet article fait partie de la série
Introduction au Christianisme Orthodoxe
La Sainte Tradition Sainte Écriture | Le Symbole de la Foi | Conciles Œcuméniques | Pères de l'Église | Divine Liturgie | Canons | Icône
La Sainte Trinité Dieu le Père | Jésus Christ | Le Saint Esprit
L'Église Ecclésiologie | Histoire | Saints Mystères | Vie de l'Église
Modifier ce sommaire
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils
Autres langues
Donate

Please consider supporting OrthodoxWiki. FAQs