Seraphim Rose

De OrthodoxWiki.
Aller à : Navigation, rechercher
Father Seraphim Rose.jpg

Le Père Seraphim (Rose), né Eugene Dennis Rose (13 août 1934 – 2 septembre 1982) fut un hiéromoine de l'Église Orthodoxe Russe Hors Frontières vivant aux États-Unis d'Amérique; ses écrits ont aidé à diffuser le Christianisme Orthodoxe dans l'Amérique moderne et en Occident, et sont aussi plutôt populaires en Russie et en Roumanie. Bien que non officiellement glorifié (canonisé), il est (certains disent que c'est prématuré) célébré par certains Chrétiens Orthodoxes comme un saint dans l'iconographie, la liturgie, et la prière.

Sommaire

Enfance

Né de Frank et d'Esther Rose à San Diego, Eugène a été élevé en Californie, où il restera toute sa vie. Il fut baptisé dans la foi méthodiste à l'âge de quatorze ans, mais devint par la suite athée, perdant toute croyance en Dieu. Au lycée, à San Francisco, tandis qu'il a été évalué comme étant du niveau d'un génie lors d'un test formel de QI, il a connu une phase beatnik dans sa vie et a pratiqué le Bouddhisme.

Au cours de l'été 1955, entre son premier et deuxième cycle à l'université, Eugène rencontre Jon Gregerson, par l'intermédiare duquel il entre pour la première fois en contact avec la foi orthodoxe. Eugène s'est révélé homosexuel à l'université, après que sa mère ait découvert des lettres entre son fils et Walter Pomeroy, un ami du lycée. Eugène perdit plus tard son identité d'homme gay alors qu'il acceptait lentement l'Orthodoxie, mettant fin à sa longue relation avec Gregerson.[1]

Orthodoxie

Durant ses études auprès d'Alan Watts à l'Académie américaine d'études sur l'Asie (après être sorti diplômé du Collège Pomona en 1956), Eugène découvre les écrits de René Guenon. Les écrits de Guénon incitèrent Eugène à chercher une foi spirituelle enracinée dans une tradition authentique. Gregerson, à cette époque pratiquant dans l'Église orthodoxe russe, a introduit Eugène à Orthodoxie. Au moment où Gregerson choisit de quitter l'orthodoxie, Eugène a été inspiré d'en apprendre plus à propos de la foi. Ceci amena Eugène à prendre la décision d'entrer dans l'Église par chrismation en 1962.

Eugène avec un autre chrétien orthodoxe, Gleb Podmoshensky, ont par la suite formé une communauté d'éditeurs et de libraires orthodoxes appelée la Fraternité de St Herman d'Alaska (St. Herman of Alaska Brotherhood). La communauté a finalement décidé de fuir la modernité urbaine pour le désert de la Californie du Nord pour devenir moines en 1966. Lors de sa tonsure en 1970, Eugène prit le nom de "Seraphim" en référence à saint Séraphin de Sarov.

Après son ordination comme hiéromoine, le Père Seraphim écrivit plusieurs ouvrages, dont La Révélation de Dieu au coeur des hommes, L'Orthodoxie et la Religion du Futur, et L'âme après la mort. Il a aussi fondé le magazine Parole orthodoxe (The Orthodox word), toujours édité aujourd'hui par la Fraternité. L'ensemble de l'oeuvre que le Père Séraphim a publié s'est rapidement répandu à travers l'Amérique à la mort du Père Séraphim, ansi qu'en Russie et en Europe de l'Est après la chute du communisme dans ces pays.

En tant que moine, le P. Seraphim a développé une étroite relation avec St. John Maximovitch, alors évêque de San Francisco sous le patriarcat de l'Église orthodoxe russe hors frontières.

Enseignements

Le P. Seraphim, en tant que converti et finalement hiéromoine dans l'Église russe hors frontières, est regardé par beaucoup comme un bastion de l'enseignement orthodoxe au moment où plusieurs juridictions américaines, et même certaines factions au sein de l'Église Russe Hors Frontières elle-même, auraient introduit des pratiques et des enseignements nouveaux et/ou erronés. Dans son ouvrage, L'Orthodoxie et la Religion du futur (Orthodoxy and the Religion of the Future), le P. Seraphim met en évidence ce que lui et d'autres ont considéré comme des tendances dangereuses autant dans le monde séculier qu'ecclésiastique, comme le modernisme et l'œcuménisme (même si le livre traite principalement de mouvements religieux envahissant l'Amérique et extérieurs à l'Orthodoxie).

C'était durant cette période que le Monastère de la Sainte Transfiguration (Holy Transfiguration Monastery) à Brookline, dans le Massachusetts, commença à fausser les positions officielles du Synode de l'Église Russe Hors Frontières. Père Seraphim avec son collègue moine, le Père Herman (Podmoshensky), utilisèrent leur propre petite imprimerie pour transmettre les enseignements sans compromis de l'Église sur un certain nombre de questions comme l'évolution, la vie après la mort, et les saints occidentaux précédant le schisme.

Un des principaux sujets de discorde entre le Père Seraphim et le Monastère de la Sainte Transfiguration concernait la présence de la grâce au sein de la hiérarchie du Patriarcat de Moscou compromise avec le régime soviétique. Père Seraphim réfutait les vues extrémistes de ce monastère et affirmait avec persévérance que Église de Russie, bien que malade, possédait toujours la grâce.

Tout au long de sa vie, le Père Seraphim insisté sur une "Orthodoxie du cœur" (Orthodoxy of the heart), qu'il estimait absente d'une partie de la vie ecclésiastique en Amérique.

Un de ses livres les plus controversés fut L'âme après la mort (Soul After Death), qui comprend la promulgation le doctrine appelée Aerial Toll-Houses concernant le voyage de l'âme après son départ du corps. Cet enseignement a attiré de nombreuses critiques au sein de l'Église orthodoxe, qui la décrivent comme gnostique.

Photo du Père Seraphim Rose au Mont Yolla Bolly (le 11 octobre 1981), avec une Icône de la Sainte Trinité

Mort

En 1982, après avoir senti des douleurs aigues pendant plusieurs jours alors qu'il travaillait dans sa cellule, le père Seraphim a été amené à l'hôpital par ses compagnons moines afin d'y être soigné. Quand il est arrivé au Mercy Medical Center (Centre médical de la Miséricorde) à Redding, en Californie, il a été déclaré dans un état critique et a sombré dans une semi-conscience. Après une intervention chirurgicale, il a été découvert qu’un caillot de sang avait bloqué une veine fournissant le sang à l’intestin, qui est devenu une masse de tissu mort. Des centaines de personnes sont venues visiter l'hôpital et ont régulièrement célébré la liturgie dans la chapelle, en priant qu’un miracle sauve la vie de leur père bien-aimé. La réaction à travers le monde a été grande : des milliers de prières furent dites en faveur du hiéromoine. Il est mort le 2 septembre 1982.

Après être mort depuis plusieurs jours et bien que reposant dans un pauvre cercueil dans son monastère désert, les visiteurs déclaraient que le corps de Père Seraphim n'avait pas succombé à la pourriture et au raidissement des morts. Son corps demeurait souple tandis que plusieurs personnes déclarent qu'il dégageait une odeur de rose. Une demande de glorification a débuté après l'enterrement de Père Seraphim. Il a finalement atteint le titre de Bienheureux à la suite de plusieurs miracles qui lui ont été attribués et attend maintenant sa glorification en saint par un synode orthodoxe [2].

Œuvres

Comme Auteur

  • God's Revelation to the Human Heart. Platina: Saint Herman Press, 1988. (ISBN 0938635034)
  • Nihilism: The Root of the Revolution of the Modern Age. Platina: St. Herman of Alaska Brotherhood, 1994. (ISBN 1887904069) (as Eugene Rose)
  • Second Edition: Hieromonk Damascene (Christensen) (ed.), 2001.
  • Orthodoxy and the Religion of the Future. Platina: Saint Herman of Alaska Brotherhood, 1975. (ISBN 188790400X)
  • The Place of Blessed Augustine in the Orthodox Church. Platina: Saint Herman of Alaska Brotherhood, 1983. (ISBN 0938635123)
  • The Soul After Death: Contemporary "After-Death" Experiences in the Light of the Orthodox Teaching on the Afterlife. Platina: St. Herman of Alaska Brotherhood, 1988. (ISBN 093863514X)
  • The Apocalypse: In the Teachings of Ancient Christianity. Platina: Saint Herman of Alaska Brotherhood, 1985. (ISBN 0938635670)
  • Genesis, Creation and Early Man. Platina: St. Herman of Alaska Brotherhood, 2000. (ISBN 1887904026)
  • Blessed John the Wonderworker: A Preliminary Account of the Life and Miracles of Archbishop John Maximovitch. Platina: St. Herman of Alaska Brotherhood, 1987. (ISBN 0938635018)
  • Letters from Father Seraphim. Nikodemos Orthodox Publication Society. (ISBN 1879066084)

Comme éditeur ou traducteur

Le Père Seraphim Rose à St. Herman, Avril 1981, célébrant la Divine Liturgie.
  • Vita Patrum, by St. Gregory of Tours. (Foreword by Seraphim Rose. This introductory material runs more than 100 pages.) Platina: Saint Herman of Alaska Brotherhood, 1988. (ISBN 0938635239)
  • The Apocalypse of St. John: An Orthodox Commentary, by Archbishop Averky Taushev. (Introduction by Seraphim Rose). Platina: St. Herman of Alaska Brotherhood, 1998. (ISBN 0938635670)
  • The Orthodox Veneration of the Mother of God, by St. John of Shanghai (Maximovitch). Includes an introduction by Fr. Seraphim on the theology of Archbishop (now Saint) John. Platina: St. Herman of Alaska Brotherhood, 1978. (ISBN 0938635689)
  • Little Russian Philokalia, vol. 1, by St. Seraphim of Sarov. St. Xenia Skete Press, 1997. (ISBN 0938635301)
  • Little Russian Philokalia, vol. 2, by Abbot Nazarius of Valaam. St. Xenia Skete Press, 1997. (ISBN 093863531X)
  • Little Russian Philokalia, vol. 4, by St. Paisius Velichkovsky. : St. Herman of Alaska Brotherhood, 1994. (ISBN 0938635336)
  • The Sin of Adam and Our Redemption: Seven Homilies, by St. Symeon the New Theologian. Platina: St. Herman of Alaska Brotherhood, 1979. (ASIN B0006DY97Q)
  • The First-Created Man: Seven Homilies by St. Symeon the New Theologian, by St. Symeon the New Theologian. Platina: St. Herman of Alaska Brotherhood, 1994. (ISBN 0938635115). (Apparently somewhat different than the above, as it is 40 pages longer.)
  • The Path to Salvation: A Manual of Spiritual Transformation, by St. Theophan the Recluse. St. Xenia Skete Press, 1997. (ISBN 1887904514)
  • The Restoration of the Orthodox Way of Life, by Archbishop Andrew of New-Diveyevo. Platina: St. Herman of Alaska Brotherhood, 1976. (ASIN B0006Y3F1G)
  • The Northern Thebaid: Monastic Saints of the Russian North, compiled and translated by Fr. Seraphim Rose and Abbot Herman Podmoshensky. Platina: St. Herman of Alaska Brotherhood, 1995. (ISBN 0938635379)
  • Contemporary Ascetics of Mount Athos, Vol. 2, by Abbot Cherubim, translated by Nun Thaisia Simonsson. Platina: Saint Herman of Alaska Brotherhood, 1992 (2nd Rev edition). (ISBN 0938635573)

Biographies

  • Christensen, Hieromonk Damascene. Father Seraphim Rose: His Life and Works. Platina: St. Herman of Alaska Brotherhood, 2003. (ISBN 1887904077) (greatly revised edition of Not of This World)
  • Christensen, Monk Damascene. Not of This World: The Life and Teaching of Fr. Seraphim Rose. Platina: St. Herman Press, 1993. (ISBN 0938635522)
  • Scott, Cathy. Seraphim Rose: The True Story and Private Letters. Regina Orthodox Press, 2000. (ISBN 1928653014). N.B.: The author is Fr. Seraphim Rose's niece.

Liens Externes

Critiques & débats

Écrits

Notes

  1. Voir http://www.pomona.edu/Magazine/PCMSP01/saint.shtml
  2. Sa glorification sera étudiée lors de la prochaine réunion du Saint-Synode de l'Église russe (Moscou) - info à compléter.
Outils personnels
Espaces de noms
Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils
Autres langues
Donate

Please consider supporting OrthodoxWiki. FAQs