Évêque

De OrthodoxWiki
Aller à : navigation, rechercher

L'évêque est le premier et le plus haut degré du clergé dans l'Église orthodoxe (en grec: Ἐπίσκοπος / épiskopos, ce qui signifie surveillant). Il est le successeur des Apôtres dans le service et le gouvernement de l'Église. L'évêque sert donc selon ce qui est dit en grec: εἰς τόπον καὶ τύπον Χριστοῦ, en lieu et comme une sorte de Christ dans l'Église. Un évêque est responsable de toutes les paroisses situées dans son diocèse. Les autres ordres, inférieurs à celui de l'évêque, tirent leur autorité de celle de l'évêque. Aucun office divin ne peut être célébré dans quelque lieu que ce soit sans l'autorisation de l'évêque du lieu. Saint Ignace le Théophore, évêque d'Antioche, est même allé jusqu'à déclarer que « celui qui agit sans la connaissance de l'évêque est dans le service du diable ».

Cet article fait partie de la série
Clergé
Antiochian local synod.jpg
Ordres majeurs
Évêque - Prêtre - Diacre
Ordres mineurs
Sous-diacre - Acolyte - Lecteur (ou Chantre)
Ordres éteints
Exorciste
Portier - Diaconesse
Titres portés par des évêques
Patriarche - Catholicos - Pape
Archévêque - Métropolite
Titulaire - Auxiliaire - Chorévêque - Exarque - Cathigoumène
Titres portés par des prêtres
Protopresbytre
Archiprêtre - Archimandrite -Protosyncelle
Économe - Hiéromoine
Titres portés par des diacres
Archidiacre - Protodiacre - Hiérodiacre
Titres Mineurs
Protopsalte - Lampadarios
Titres monastiques
Abbé - Higoumène - Cathigoumène - Économe
Archimandrite - Hiéromoine - Hiérodiacre
Relatif au clergé
Ordination - Vêtements
Presbeia - Honorifiques
Clergy awards - Exarque
Proistamenos - Vicaire
Modifier ce sommaire


Ordination et Ministère

Les candidats à l'épiscopat doivent être consacrés par deux ou trois évêques.
Lors de sa consécration, l'évêque lit une profession de foi très rigoureuse, s'engageant à préserver la pureté de l'orthodoxie. Son ministère est à la fois liturgique, didactique et pastoral.

Vêtements liturgiques

L'évêque porte, comme le prêtre :

  • le sticharion, comme le diacre et le prêtre : une longue tunique déscendant jusqu'au pied. Il rappelle à celui qui le porte que la grâce de l'Esprit Saint le couvre comme un vêtement de salut et de joie.
  • l'épitrachilion : une étole (longue bande étroite de tissu). L'épitrachilion symbolise l'effusion du Saint Esprit. Sans elle, aucune célébration n'est possible. Une ceinture permet de maintenir le sticharion et évoque sa force spirituelle.
  • les épimanikia : manchettes qui lui rappellent que sa force lui vient du Christ seul.
  • Zone : une ceinture de tissu portée par-dessus l'épitrachilion.

L'évêque porte en outre :

  • Une Croix pectorale
  • Panaghia / Engolpion - médaillon représentant généralement la Théotokos (la Vierge Marie) tenant le Christ enfant. Certains évêques (et tous les primats des églises autocéphales) ont la dignité d'un deuxième engolpion, qui généralement représente le Christ.
  • Sakkos : à la place du phélonion, l'évêque porte le sakkos, une tunique courte avec de larges manches. (Le phélonion, c'est le vêtement le plus visible, - chasuble à la forme conique, sans manches, portée par-dessus tous les autres vêtements, c'est-à-dire par-dessus le sticharion et l'épitrachilion. Elle symbolise la tunique que portait le Christ.)
  • Epigonation /palitsa: tous les évêques le portent. C'est un losange suspendu à la ceinture par une cordelette. Il symbolise le glaive spirituel (Épître aux Éphésiens, 6, 16), la victoire sur la mort par la Résurrection du Christ.
  • Mitre : tous les évêques la portent ; la mitre épiscopale est surmontée d'une croix, contrairement à la mitre du prêtre.
  • Omophorion : de tous les vêtements épiscopaux, celui-ci est considéré comme le plus important ; l'omophorion est une large bande de tissu portée sur les épaules.
  • Mandyas : ample cape sans manches, attachée au cou et au niveau des pieds, portée par l'évêque lorsqu'il entre solennellement dans l'église avant la Divine Liturgie.

Règles de préséance des évêques

Sacramentellement, tous les évêques sont égaux. Néanmoins, il existe des distinctions de rang honorifique entre les évêques. Le patriarche, l'archevêque primat ou le métropolite, comme primus inter pares, président les assemblées d'évêques, puis viennent les évêques, les prêtres (du grec presbyteros, ancien), enfin les diacres (grec, diakonos, c'est-à-dire aide ou assistant).

Évêques diocésains

Un évêque qui régit son propre diocèse ou archidiocèse est un évêque diocésain. Il peut être nommé «évêque» ou «Archevêque» ou «métropolite» ou «Archevêque métropolitain» ou «Patriarche».

Patriarches

Le titre de patriarche est réservé au primat de certaines églises autocéphales orthodoxes. Le premier hiérarque des autres Églises autocéphales est appelé métropolite ou archevêque ou archevêque métropolitain.

Le titre de patriarche a été appliqué pour la première fois à l'origine aux évêques de Rome, d'Alexandrie, et d'Antioche et, peu de temps après de Constantinople et de Jérusalem. Beaucoup plus tard, le terme a été accordé aux chefs d'autres Églises importantes. L'importance de certaines Églises, est parfois un peu plus historique que réel.

Archevêques et Métropolites

Le titre d'archevêque ou de métropolite peut être attribué à un évêque, qui généralement a en charge une grande juridiction ecclésiastique. He may or may not have provincial oversight of suffragan bishops. Il peut disposer de l'assistance d'évêques auxiliaires.

Dans les traditions slaves et antiochiennes, un métropolite surclasse un archevêque. La situation est inverse dans la tradition grecque. The Antiochian tradition also uses the style metropolitan archbishop to differentiate from metropolitan bishops in the Greek tradition.

Le changement dans la tradition grecque est venu tardivement dans l'histoire grecque, car les évêques diocésains des anciens diocèses (qui, dans la diaspora grecque, sont pratiquement la plupart d'entre eux) came to be styled metropolitans.

Les Églises slaves et antiochiennes continuent de suivre l'ancienne tradition, selon laquelle un archevêque est un évêque en charge d'un grand diocèse, et un métropolite est un évêque en charge d'une province dans laquelle peuvent être inclus plusieurs évêchés, de grande ou de petite taille.

Dans la tradition grecque, tous les évêques diocésains des églises autocéphales comme de l'Église de Grèce (l'évêque de Patras étant métropolite) sont maintenant des Métropolites, et un archevêque tient son titre comme une indication d'une plus grande importance pour quelque raison que ce soit. L'archidiocèse grec orthodoxe d'Amérique est l'exception notable de la pratique grecque où les évêques diocésains portent le titre de métropolite. Dans les autres Églises relevant de la juridiction du Patriarcat œcuménique comme l'Archidiocèse grec orthodoxe d'Australie, l'évêque en place est l'archevêque tandis que les autres évêques sont évêques auxiliaires avec les titres des anciens diocèses.

Évêque ne dirigeant pas leur propre évêché

Une évêque ne dirigeant pas son propre évêché est soit un vicaire patriarcal, soit un évêque auxiliaire (ou un chorévêque).

Vicaires patriarcaux

Au sein de l'Église d'Antioche, un évêque qui est en charge d'un nouveau diocèse créé au nom de et sous la supervision du patriarche d'Antioche, est appelé vicaire patriarcal. Le diocèse est généralement placé sous le contrôle direct du patriarche jusqu'à ce qu'il devienne autonome. Les vicaires patriarcaux ne sont pas membres du Saint Synode.

Quand un diocèse devient autonome, il lui est généralement attribué un évêque qui devient un membre du Saint Synode.

Le titre équivalent dans certaines juridictions orthodoxes est celui d'Exarque.

Le titre équivalent dans l’Église catholique romaine est celui de vicaire apostolique.

Évêques auxiliaires

La plupart des Églises Orthodoxes se donnent la possibilité de nommer des évêques auxiliaires pour aider les évêques dans leur propre diocèse ou archidiocèse.

Les évêques auxiliaires ne dirigent pas directement le diocèse mais agissent sous la direction de l'évêque diocésain.

Évêques titulaires

Les évêques qui sont affectés au titre d'un ancien diocèse qui n'est plus en fonction est appelé évêque titulaire. Le diocèse de Souroge (ou Sourozh), le diocèse de l'Église Russe Orthodoxe du Patriarcat de Moscou, du Patriarcat en Grande Bretagne et en Irlande, en est un exemple. Cependant, le plus souvent, les évêques titulaires sont des évêques auxiliaires.

Formes spéciales

Le primat de l'Église de Constantinople assume le titre de Patriarche Œcuménique. Le primat de l'Église d'Alexandrie avait obtenu le titre de Pape et de Patriarche. Le primat de l'Église de Géorgie a récemment modifié son titre de Catholicos en celui de Patriarche-Catholicos.

Bibliographie

Voir aussi